Vivaldi : Les Quatre Saisons. Sato, Concerto Köln. DR13

Vivaldi : Les Quatre Saisons. Sato, Concerto Köln. DR13
Un enregistrement des quatre saisons de Vivaldi avec une dynamique exceptionnelle !
Tarif : 20 €
PayPal
OU

Le Concerto Köln a pris les "Quatre saisons" de Vivaldi et a présenté cette composition baroque très réputée d'une manière inhabituelle. Cette interprétation réussie a conduit à un très bon disque. Il est évident que ce CD ne concerne pas particulièrement le choix de la musique. Bien que le cycle des « saisons » bien connu d'Antonio Vivaldi soit l'une des œuvres les plus contraignantes du baroque, il existe déjà de nombreux enregistrements, y compris de nombreux chefs-d'œuvre.

Alors, pourquoi en aurait-on besoin d'un autre? Parce que la version du Concerto Köln - l'un des ensembles les plus en vue dans le domaine de la performance historique depuis sa fondation en 1985 - ne présente pas ce joyau musical avec l'élégance à laquelle il est couramment associé, mais donne plutôt le ton net dès le début, avec certains passages ressemblant à une nouvelle expérience d'écoute non polissée. Il est vrai que lors de la deuxième saison d’automne, on peut voir une brume matinale délicate émerger du paysage, mais les difficultés de l’hiver ne sont pas atténuées.

Pour Jurgen Reis, concepteur en chef de MBL, c’était un véritable défi. MBL entretient depuis des années des relations professionnelles avec Concerto Köln. "Cela faisait longtemps que je me confrontais avec moi-même pour comprendre comment je faisais pour reproduire l’orchestre de manière crue et segmentée tenant compte de la perspective d’être comparé à plusieurs autres interprétations des" saisons ", rapporte l’ingénieur du son lors de la préparations d’un concert dans l’église du monastère de Kemper: un enregistrement d’une prise en direct, renonçant ainsi à toute falsification ou altération du son sous forme de compression dynamique ou de réduction de la réverbération des Halls, ainsi que lors du mastering ultérieur.

Avec un tel groupe de musiciens qui joue sans retenu ni compromis, Reis souhaitait que cela soit aussi reproduit dans l’enregistrement. À cette fin, il a utilisé deux microphones principaux du type Sennheiser MKH-8040, qu'il a modifiés dans le sens de la stéréophonie et d'équivalence en termes de distance et d'angle, de sorte que le niveau sonore et la durée des sources sonores à large spectre soient les mêmes. En dehors de cela, le Sound Freak utilisait quelques microphones de soutien, par exemple pour le deuxième violon situé presque à l'arrière de l'orchestre. Afin de gagner un peu plus de présence, il les a mélangé doucement afin de ne pas perturber la cohérence de l'ensemble. Le résultat peut être entendu à tous égards, que ce soit à partir de cet enregistrement sur LP, ou sur CD.

1. 1. Allegro
2. 2. Adagio
3. 3. Allegro

4. Der Frühling (Konzert E-Dur op. 8 Nr. 1 RV 269): 1. Allegro
5. Der Frühling (Konzert E-Dur op. 8 Nr. 1 RV 269): 2. Largo
6. Der Frühling (Konzert E-Dur op. 8 Nr. 1 RV 269): 3. Allegro

7. Der Sommer (Konzert g-moll op. 8 Nr. 2 RV 315): 1. Allegro non molto
8. Der Sommer (Konzert g-moll op. 8 Nr. 2 RV 315): 2. Adagio
9. Der Sommer (Konzert g-moll op. 8 Nr. 2 RV 315): 3. Presto

10. 1. Adagio molto
11. 2. Allegro ma poco

12. Der Herbst (Konzert F-Dur op. 8 Nr. 3 RV 293): 1. Allegro
13. Der Herbst (Konzert F-Dur op. 8 Nr. 3 RV 293): 2. Adagio molto
14. Der Herbst (Konzert F-Dur op. 8 Nr. 3 RV 293): 3. Allegro

15. Der Winter (Konzert f-moll op. 8 Nr. 4 RV 297): 1. Allegro non molto
16. Der Winter (Konzert f-moll op. 8 Nr. 4 RV 297): 2. Largo
17. Der Winter (Konzert f-moll op. 8 Nr. 4 RV 297): 3. Allegro

Description

Détails

Le Concerto Köln a pris les "Quatre saisons" de Vivaldi et a présenté cette composition baroque très réputée d'une manière inhabituelle. Cette interprétation réussie a conduit à un très bon disque. Il est évident que ce CD ne concerne pas particulièrement le choix de la musique. Bien que le cycle des « saisons » bien connu d'Antonio Vivaldi soit l'une des œuvres les plus contraignantes du baroque, il existe déjà de nombreux enregistrements, y compris de nombreux chefs-d'œuvre.

Alors, pourquoi en aurait-on besoin d'un autre? Parce que la version du Concerto Köln - l'un des ensembles les plus en vue dans le domaine de la performance historique depuis sa fondation en 1985 - ne présente pas ce joyau musical avec l'élégance à laquelle il est couramment associé, mais donne plutôt le ton net dès le début, avec certains passages ressemblant à une nouvelle expérience d'écoute non polissée. Il est vrai que lors de la deuxième saison d’automne, on peut voir une brume matinale délicate émerger du paysage, mais les difficultés de l’hiver ne sont pas atténuées.

Pour Jurgen Reis, concepteur en chef de MBL, c’était un véritable défi. MBL entretient depuis des années des relations professionnelles avec Concerto Köln. "Cela faisait longtemps que je me confrontais avec moi-même pour comprendre comment je faisais pour reproduire l’orchestre de manière crue et segmentée tenant compte de la perspective d’être comparé à plusieurs autres interprétations des" saisons ", rapporte l’ingénieur du son lors de la préparations d’un concert dans l’église du monastère de Kemper: un enregistrement d’une prise en direct, renonçant ainsi à toute falsification ou altération du son sous forme de compression dynamique ou de réduction de la réverbération des Halls, ainsi que lors du mastering ultérieur.

Avec un tel groupe de musiciens qui joue sans retenu ni compromis, Reis souhaitait que cela soit aussi reproduit dans l’enregistrement. À cette fin, il a utilisé deux microphones principaux du type Sennheiser MKH-8040, qu'il a modifiés dans le sens de la stéréophonie et d'équivalence en termes de distance et d'angle, de sorte que le niveau sonore et la durée des sources sonores à large spectre soient les mêmes. En dehors de cela, le Sound Freak utilisait quelques microphones de soutien, par exemple pour le deuxième violon situé presque à l'arrière de l'orchestre. Afin de gagner un peu plus de présence, il les a mélangé doucement afin de ne pas perturber la cohérence de l'ensemble. Le résultat peut être entendu à tous égards, que ce soit à partir de cet enregistrement sur LP, ou sur CD.

1. 1. Allegro
2. 2. Adagio
3. 3. Allegro

4. Der Frühling (Konzert E-Dur op. 8 Nr. 1 RV 269): 1. Allegro
5. Der Frühling (Konzert E-Dur op. 8 Nr. 1 RV 269): 2. Largo
6. Der Frühling (Konzert E-Dur op. 8 Nr. 1 RV 269): 3. Allegro

7. Der Sommer (Konzert g-moll op. 8 Nr. 2 RV 315): 1. Allegro non molto
8. Der Sommer (Konzert g-moll op. 8 Nr. 2 RV 315): 2. Adagio
9. Der Sommer (Konzert g-moll op. 8 Nr. 2 RV 315): 3. Presto

10. 1. Adagio molto
11. 2. Allegro ma poco

12. Der Herbst (Konzert F-Dur op. 8 Nr. 3 RV 293): 1. Allegro
13. Der Herbst (Konzert F-Dur op. 8 Nr. 3 RV 293): 2. Adagio molto
14. Der Herbst (Konzert F-Dur op. 8 Nr. 3 RV 293): 3. Allegro

15. Der Winter (Konzert f-moll op. 8 Nr. 4 RV 297): 1. Allegro non molto
16. Der Winter (Konzert f-moll op. 8 Nr. 4 RV 297): 2. Largo
17. Der Winter (Konzert f-moll op. 8 Nr. 4 RV 297): 3. Allegro